Rechercher
  • kypriotisl

Hugo

Mis à jour : 14 sept. 2019

Tellement de choses à te dire

que j'éprouve le besoin de t'écrire.

Tu as été bien plus qu'une simple Toyota Tarago,

bien plus qu'une simple auto.


Tu as été pour moi mon vaisseau,

qui m'a permis de voyager incognito,

car de voiture familiale

tu es passée en van marginal.


Malgré ta carrosserie rouge craquelée et cabossée,

je me suis tellement attachée que ça va être dur de te quitter.

Tu as été la meilleure des voitures,

avec qui j'ai vécu plein d'aventures,

mais aussi rencontrés des gens extraordinaires.


Avec toi j'ai pu réaliser mon rêve le plus cher:

vivre à la nomade, toujours en promenade,

parcourir l'Australie, ce pays dont je suis amoureuse transie.



On a roulé des kilomètres, fait beaucoup de découvertes,

vu des paysages différents et plein de visages inspirants.

On a traversé les terres, vu la mer, le désert.

Tu étais censé rouler seulement sur des routes goudronnées,

mais au final je t'ai emmené sur les terres brûlées, sur des petits chemins ensablés

et même dans un champ de vaches défriché.

Malgré tout ça tu ne m'as jamais laissé tomber,

sauf cette fois ou ton pneu a crevé

mais je t'avais vraiment trop poussé.


On a aussi eu envie de se poser quelques fois, dans de magnifiques endroits,

comme au village Krishna, au festival chez Prema ou à Pomona pour Vipassana.

Mais comme on est des aventuriers, on a eu vite besoin de retourner explorer.

Peu importe la direction, on suivait notre intuition.

Etant libre comme l'air, on changeait parfois notre itinéraire.

On a ouvert en grand nos portes, à différents co-pilotes

qui pour notre plus grand bonheur, nous ont ouvert leurs cœurs.

On a écrasé quelques malheureux sur notre chemin,

mais avons aussi réussi à en épargner plus d'un.


On a eu quelques frayeurs, eu affaire à des dealers,

les flics ont été très surpris quand pendant un contrôle,

ils ont vite compris que nous n'étions qu'une bande de hippies,

pas du tout cuit ou sous champi.

On a aussi vu la mort de très près,

parce que je ne roulais pas du bon côté,

mais nos anges gardiens ont bien travaillé

et on a donc été épargnés bien que très secoués et choqués.


Grâce à toi, j'ai vécu le plus beau rêve de ma vie,

et pour ça, mon bel abris, je te remercie.

Tu as été mon antre, ma bulle, mon cocon,

et être en toi était si bon.

Avec toi j'ai chanté, dessiné, photographié, fait du macramé, cuisiné.

J'ai rigolé, pleuré, douté, questionné, partagé, enlacé, aimé.

J'ai également écrit, fait du Reiki, beaucoup réfléchi, appris sur la vie, ressenti, joui.

J'en ressors donc grandit, accomplie et guérie.

Avec toi, je me sentais chez moi,

peu importe l'endroit, j'avais toujours mon toit.


Aujourd'hui, je me sens puissante, vibrante, vivante

sereine, saine, inspirée, ancrée.

Maintenant quand je regarde mon reflet,

je le trouve très coloré.

Comme si le bonheur m'avait peint en mille couleurs.

Cette année aura été tellement épanouissante,

que je t'en serai éternellement reconnaissante.


Tu auras été mon réveil, me tirant de ce long sommeil,

mon soleil, illuminant le chemin de l'éveil,

mais aussi la caravelle, de mon beau voyage spirituel.

Hugo, mon meilleur ami, mon plus bel abris,

Je te dis merci,

car enfin je revis!!




© 2020 par Laure Kypriotis. Créé avec Wix.com