Rechercher
  • kypriotisl

To you my Spaceship


French version below. Version française plus bas




"Too many times I've hated you, Too many times I've wanted to change you, Too many times I have forced you to do things against your will, Too many times I've pushed you to exhaust you until you became ill, Too many times I’ve hidden you, Too many times I've judged you, Too many times I've blamed you, Too many times I have denigrated you, Too many times I haven't listened to you, Too many times I haven't accepted you.

Today I wanted to tell you sorry. My monkey mind can sometimes drive me crazy, making my perception of you so blurry. I can definitely see your preciousness, you are so divine and sacred, and you’ve had enough of hatred. You are my spaceship, allowing me to experience this human trip. You’re my my precious gift, my precious body, allowing me to experiment life and to live.

Too many times, I've been ashamed, too many times I've complained about your shape, complained about your figure that I wanted slender, of your texture that I wanted pure and smoother, of your color, your pallor, forcing you to become tanner. Although today I am learning to listen, sometimes I still go back to those old patterns, finding myself not liking what I see, not listening what you are desperately trying to tell me. Why am I so hard on you? Why is it easier to give love and compassion to others than to you? Why do I have so many expectations from you? Why am I tough and not that indulgent with you?

Yes, I am really sorry, my monkey mind can sometimes drive me crazy, making my perception of you so blurry. I can definitely see your preciousness, you are so divine and sacred, and you’ve had enough of hatred. You are my spaceship allowing me to experience this human trip. You’re my my precious gift, my precious body, allowing me to experiment life and to live.

Thanks to you, I can move, walk, dance, run and jump, Thanks to you, I can laugh, cry, scream, hear and speak, Thanks to you, I can touch, push, think, see and feel, Thanks to you I can try, fail, dream, explore and fall, Thanks to you, I can hug, kiss, love, reach out and smile, Thanks to you, I can eat, taste, bite into this juicy life. Thanks to you, I can live and experience, explore a wide range of emotions. Thanks to you I can feel the air on my skin, feel the earth beneath my feet. Thanks to you I can surrender in the water or even feel the warmth of a fire. Thanks to you I can travel around the World, discover landscapes that move my heart. Thanks to you I can dance wherever I want and can decide not to take into account others' judgements.

And YES I want to remember that you are not for granted, that you are such a precious gift. And even though sometimes I still complain, even though sometimes I still wish you different, I want you to remember that it is just my ego playing in his little drama show. But despite those rash moments, I love you, and I thank you for being you, You, my sacred body ! You, my beautiful spaceship ! "





A TOI MON VAISSEAU, "Trop de fois je t'ai détesté, Trop de fois j'ai voulu te changer, Trop de fois je t'ai forcé à faire des choses contre ta volonté, Trop de fois je t'ai poussé jusqu’à t'épuiser, Trop de fois je t'ai caché, Trop de fois je t'ai jugé, Trop de fois je t'ai blâmé, Trop de fois je t'ai dénigré, Trop de fois, je ne t’ai pas écouté, Trop de fois je ne t'ai pas accepté.

Aujourd'hui je voudrais m’en excuser. Te dire à quel point je suis désolée. Mon esprit un peu fou rend ma perception de toi complètement floue. Aujourd’hui je vois bien ton côté divin et sacré, alors j'aimerais vraiment arrêter de t’en faire baver. Tu es mon vaisseau très spécial, mon précieux corps qui berce mon âme, qui me permet d'authentiquement « être », en vivant à fond cette expérience d’humaine.

Trop de fois, j’ai eu honte de toi, pas eu une bonne estime de toi, Trop de fois je me suis plainte de tes formes, pensant que tu étais hors normes, plainte de ta silhouette que je voulais plus svelte, de ta texture que je voulais plus lisse et pure, de ta couleur, à vouloir enlever ta pâleur, pensant qu’être bronzée était beaucoup plus vendeur, en fait à vouloir que tu sois ce que tu n’étais pas. Même si aujourd'hui j'apprends à t’écouter, je me surprends parfois à revenir dans ces vieux schémas du passé, à ne pas aimer ce que je vois, à ne pas entendre ni écouter ce que tu me murmures tout bas. Pourquoi suis-je si dure avec toi? Pourquoi est-il plus facile de donner de l'amour et de la compassion aux autres qu'à toi? Pourquoi ai-je tant d'attentes envers toi? Pourquoi est-il si difficile d'être indulgente avec toi?

Oui, je suis vraiment désolée, mon esprit un peu fou rend ma perception de toi complètement floue. Aujourd’hui je vois bien ton côté divin et sacré, alors j'aimerais vraiment arrêter de t’en faire baver. Tu es mon vaisseau très spécial, mon précieux corps qui berce mon âme, qui me permet d'authentiquement « être », en vivant à fond cette expérience d’humaine.

Grâce à toi, je peux bouger, marcher, danser, courir et sauter. Grâce à toi, je peux rire, pleurer, crier, écouter et parler. Grâce à toi, je peux voir, toucher, observer, sentir et penser. Grâce à toi je peux essayer, tomber, échouer, me relever, explorer et rêver. Grâce à toi, je peux embrasser, enlacer, aimer, soutenir et sourire. Grâce à toi, je peux manger, goûter, mordre et croquer à pleines dents cette vie. Grâce à toi, je peux vivre cette expérience humaine, ressentir toutes les émotions même si on m’a appris à tord que certaines était mauvaises. Grâce à toi, je peux sentir l'air sur ma peau, me laisser complètement aller dans l’eau. Grâce à toi je peux sentir la terre sous mes pieds et à travers le monde voyager. Grâce à toi je peux ressentir le feu et sa chaleur, voir des paysages qui me touchent le cœur. Grâce à toi je peux danser où je le souhaite et décider qu’aucun jugement ne perturbera ma fête.

OUI je veux me rappeler de ne pas te prendre pour quelque chose d’acquis, car à tout moment tu peux me lâcher et partir. Je veux t’apprécier à ta juste valeur, t’ouvrir complètement mon coeur. Tu es un cadeau si précieux, un corps merveilleux. Et même si parfois je me plains encore, même si parfois je te déplore ou te déshonore, sâche que c'est juste mon ego qui joue les "drama queen" dans son petit show. Mais souviens-toi de l'essentiel, souviens-toi que je t'aime, et que sans toi je ne pourrais pas "être". Toi mon corps si sacré! Toi, mon beau vaisseau qui me permet d'exister"

© 2020 par Laure Kypriotis. Créé avec Wix.com